Outils pédagogiques

Voici les 8 principaux outils pédagogiques utilisés par cette méthode :

  • L’accordeur de guitare (accordeur non chromatique) :

C'est le compagnon indispensable pour travailler et assimiler la meilleure justesse. Son utilisation régulière permet de travailler les doigtés « fondations de la justesse » sur 4 cordes, au moyen d’exercices qui suivent la progression technique et musicale des volumes 1 et 2 de « J’apprends Le Violon ». L’accordeur est posé sur le pupitre au début de la séance pour accorder le violon et reste ensuite allumé pendant la séance, pour apprendre la justesse sur les doigtés de base (1er et 3ème doigts sur les cordes de RE et LA) et éduquer l'oreille d'une manière interactive et intuitive. Il permet le travail régulier « en fil rouge » des exercices « étapes de la justesse ».

Je recommande les modèles suivants de la marque Korg :

GA1

( sur Internet )

GA40

( en magasins )


Les exercices sont courts mais doivent être répétés de nombreuses fois, au début de chaque séance, mais également avant et pendant chaque morceau. Un travail sur la posture pourra également être effectué en parallèle à celui sur la justesse car cet outil facilite le relâchement en améliorant la confiance. Les exercices avec l'accordeur sont en effet également conçus pour pouvoir travailler en parallèle la justesse et la technique de base. L'utilisation de l'accordeur est abandonnée de manière naturelle à la fin du volume 2 de J'apprends le Violon.


Les exercices de travail de la justesse sont intégrés dans la progression du volume 1 et du volume 2, avec de multiples variantes pour travailler la justesse d'une manière intuitive mais rigoureuse. Si vous ne l'avez pas déjà fait, vous pouvez voir l'efficacité de ces exercices sur l'apprentissage de la justesse en regardant sur la page du Volume 1 de J'apprends le violon des vidéos d'autodidactes après seulement quelques mois de violon avec la méthode Lesseur .

  • Les tablatures et les schémas de doigtés :

Comme l'accordeur, ce sont des outils temporaires pour aider mais en aucun cas se substituer au solfège. De nombreux exercices sont proposés dans le volume 2 pour faciliter une transition en douceur vers le solfège classique. Ces aides sont ensuite abandonnées de manière naturelle dans le volume 3 , avec plus d'exercices détaillés et d'autres concepts pédagogiques pour concilier travail minutieux des techniques et plaisir de jouer de belles mélodies au violon.

  • Le "Solfège-Violon" :

Vous trouverez dans Etudes 1 et tous les supports de niveau débutant et intermédiaire  le souci permanent de cette méthode de relier le solfège et l'instrument, pour aider mais également faire prendre conscience que le solfège peut être une matière utile et intéressante.


  •  Les morceaux :

Ils ont été choisis en fonction de la progression technique et jouent le plus souvent le rôle d’exercices invisibles. Les grands styles musicaux du violon (classique, irlandais, musiques du monde, jazz) sont choisis au fil de la progression comme outils techniques pour améliorer la maîtrise de l’instrument au fil de la progression de l'élève :

Ils sont organisés par thème technique, afin d'enseigner les techniques de jeu mais aussi et surtout une méthode de travail, pour favoriser l'autonomie future de l'élève, lui apprendre à être progressivement le "prof de lui-même".


  • Les musiques du monde et mélodies classiques les plus simples pour apprendre et assimiler la technique de base du violon et les démanchés :
    • 1ère position dans les volumes 1 et 2 de "J'apprends le violon".
    • 3ème, 2ème et 5ème positions dans le volume A de "Jouer du violon avec Playbacks", avec une approche technique mais ludique pour na jamais négliger le plaisir du jeu.

  • Des exercices mélodiques et variations tziganes dans le volume 2 des "études Lesseur", pour un travail approfondi des 1ère et 3ème positions mais également des autres positions et démanchés classiques.